Textes - Thème : Séduction

Sweet nana

Sweet nana (Texte écrit pour Phon'éthique)

Oulala

Que calor !

 

1er couplet :

Elle débarque de sa petite province

Le coeur libéré sans aucun complexe

Les soucis d'côté le bagage mince

Carpe diem va être son nouveau réflexe

 

Refrain :

Oh sweet sweet nana

Tu souris

Oh sweet sweet nana

Tu snobes et séduis

Oh sweet sweet nana

Tu ravis

Oh sweet sweet nana

Les corps sans soucis

 

2ème couplet :

On dirait la nouvelle Maryline

Elle se dandine elle a pas froid aux fesses

Et elle parade un grain plus féline

A l'approche des hommes tout en robustesse

 

Refrain :

Oh sweet sweet nana

Tu souris

Oh sweet sweet nana

Tu snobes et séduis

Oh sweet sweet nana

Tu ravis

Oh sweet sweet nana

Les corps sans soucis

 

3ème couplet :

Elle s'allonge à même le sable, bouillante

Les noix de coco tombent de jalousie

Devant ses perles bien rondes et troublantes

Le sable se colle partout euh sauf ici

 

Refrain :

Oh sweet sweet nana

Tu souris

Oh sweet sweet nana

Tu snobes et séduis

Oh sweet sweet nana

Tu ravis

Oh sweet sweet nana

Les corps sans soucis

 

3ème couplet :

Elle s'allonge à même le sable, bouillante

Les noix de coco tombent de jalousie

Devant ses perles bien rondes et troublantes

Le sable se colle partout euh sauf ici

 

4ème couplet :

Elle décide de faire une petite nage

Elle s'approche des vagues qui jouent sur sa peau

D'un signe embrume les sauveteurs en âge

Zut elle a oublié d'remettre le haut

 

Refrain :

Oh sweet sweet nana

Tu souris

Oh sweet sweet nana

Tu snobes et séduis

Oh sweet sweet nana

Tu ravis

Oh sweet sweet nana

Les corps sans soucis

 

 

© Tous droits réservés par Ingrid Barbier

Chanson écrite le 24/06/2009 par Ingrid Barbier

 

It's too late

It's too late 

 

It's too late

I'm not a girl who want to wait

It's too late

I'm just a girl who want respect

It's too late

I'm not a girl who want to rest

It's too late

I'm just a girl who want a sense

 

I want to put heat in my life

And not just on my cheeks

I want to feel the sun shine

On my soul and my needs

 

It's too late

I'm not a girl who want to wait

It's too late

I'm just a girl who want respect

It's too late

I'm not a girl who want to rest

It's too late

I'm just a girl who want a sense

 

I want a pulse, I want a crush

I want to burn my illusions

I want to catch, I want to fight

I want to crash my deceptions

 

I'm not a girl who want to wait

I'm just a girl who want respect

I'm not a girl who want to rest

I'm just a girl who want a sense

A sense, shivers, fever

A sense, fever, fever...

 

It's too late

I'm not a girl who want to wait

It's too late

I'm just a girl who want respect

It's too late

I'm not a girl who want to rest

It's too late

I'm just a girl who want a sense

 

I want to tell, I want to yell

I want to leave the false people

I want to shake my existence

I want to fall into my life, Now

 

It's not too late, It's not too late

I'm just a girl who want a sense

 

 

 

© Tous droits réservés par Ingrid Barbier

Chanson écrite le 28/12/2013 par Ingrid Barbier

Rojo

Rojo

Rojo como la primera vez (rouge comme la première fois) 
Que tu mirada ardiente (que ton regard ardent) 
Ha inflamado mis mejillas (a enflammé mes joues) 
 
Rojo como mi mandibula (rouge comme ma mandibule) 
Que encende mi cuello (qui enflamme mon cou) 
Y lascivamente quema mi pecho (et lascivement brûle ma poitrine) 
 
Rojo como tu piel debajo (rouge comme ta peau sous) 
La calor de mis caricias (la chaleur de mes caresses) 
Y la sensualidad de mi boca (et la sensualité de ma bouche) 
 
Rojo como la color de mi amor (rouge comme la couleur de mon amour) 
Rojo como el deseo que es el nuestro (rouge comme le désir qui est le nôtre) 
Tesoro mìo (mon trésor) 
 
Mantienes caliente mi corazòn (tu gardes au chaud mon coeur) 
Acaricias mis calurosas comarcas (tu caresses mes chaleureuses contrées) 
Mi vida es un rojo sueño (ma vie est un rêve rouge) 
Mi vida es un raro regalo (ma vie est un rare cadeau) 
Con tù soy una alegre loca (avec toi je suis une joyeuse folle) 
Mi sueño es una extraña guindilla (mon rêve est un étrange piment rouge) 
Con tù vida esta hermosa (avec toi la vie est belle) 
Mi sueño es una sutil pasion por la vida (mon rêve est une subtile passion pour la vie) 
Y por tù (et pour toi) 
Tesoro mìo (mon trésor) 
 
Rojo como la rosa sobre tu chaqueta (rouge comme la rose sur ta veste) 
Y el joyero de el anillo (et l'écrin de la bague) 
La noche de nuestros esponsales (la nuit de nos fiançailles) 
 
Rojo como el paño de satèn (rouge comme le drap de satin) 
Cuando nuestros cuerpos han bailado (quand nos corps ont dansé) 
Sobre el camino de los cielos (sur le chemin des cieux) 
 
Rojo como el terciopelo de mi traje de boda (rouge comme le velours de ma robe de mariée) 
Cuando por la vida (quand pour la vie) 
He dicho si ! (j'ai dit oui) 
 
Rojo como la calor de mi alma (rouge comme la chaleur de mon âme) 
Rojo como la color de mi dicha (rouge comme la couleur de mon bonheur) 
 
Suavemente mantienes caliente mi corazòn (doucement tu gardes au chaud mon coeur) 
Acaricias mis calurosas comarcas  
Mi vida es un rojo sueño 
Mi vida es un raro regalo 
Con tù soy una alegre loca 
Mi sueño es una extraña guindilla 
Con tù vida esta hermosa 
Mi sueño es una sutil pasion por la vida 
Y por tù  
Tesoro mìo 
 
 
 
 

© Tous droits réservés par Ingrid Barbier 

Chanson écrite le 16/06/2009 par Ingrid Barbier 

La vague et le sable

La vague et le sable

Je suis comme la vague 
Et toi comme le sable 
Qui se laisse frôler 
Par mes baisers frais 
Qui s'étale sous moi 
Pour chauffer mon froid 
S'éparpille en moi 
Grains, folie de toi 
 
Tu es comme le sable 
Et moi comme la vague 
Qui te laisse entrer 
Dans mes vives contrées 
Et qui devient douce 
Quand alors tu touches 
Mon âme, profondeur 
Mon coeur sans pudeur 
 
Je suis comme la vague 
Tu es comme le sable 
Sans toi je divague 
Tu es comme le sable 
Je suis comme la vague 
Sans nous, pas de fable 
 
Je reviens toujours 
Caresser tes jours 
Tu sais écouter 
Mes chants désarmés 
Tu sais apaiser 
Mes tourments salés 
Tu me fais marée 
Nous voilà mariés 
 
Je suis comme la vague 
Tu es comme le sable 
Sans toi je divague 
Tu es comme le sable 
Je suis comme la vague 
Sans nous, pas de fable 
 


 

© Tous droits réservés par Ingrid Barbier 

Chanson écrite le 19/05/2009 par Ingrid Barbier

Je vis comme je suis

Je vis comme je suis

 

Je vis comme je suis

Insoumise, incisive

Délurée pas timide

Je n'suis pas une captive

 

Je vis comme je suis

Impulsive, réactive

Entêtée indécise

Je vise la terre exquise

 

Je vis comme je suis

Un luxe qui n'a pas de prix

Plus qu'un rêve un défi

Je fais fi des « on dit »

 

Je vis comme je suis

me méfie des copies

Je me fie aux envies

Les vraies, les ressenties

 

Je vis comme je suis

Lunatique sans métrique

agaçante agacée

La riposte acharnée

 

Je vis comme je suis

Affolante insolente

Echappée et ardente

Je ne sais pas faire semblant

 

Je chante

Je hante

Déchante

Dérange

 

 

 

 

 

© Tous droits réservés par Ingrid Barbier

Chanson écrite le 11/06/2012 par Ingrid Barbier

Soleil

Soleil (Texte écrit pour Urban Grazz)

Flâneuse, j’aborde le marché

Enivrant, il me fait plonger

Charmée, l’odeur du café corsé

Ne me réveille de cette volupté

Le soleil sur ma moue pensive

Le soleil sur ma bouche salive

Me rappelle ses caresses lascives

L’effluve du safran croque mon sang-froid

Embuée de désir je me noie

Refrain :

Je ne comprends pas

Mais bizarrement j’aime ça

Ce vertige qui monte en moi

Et qui ne me lâche pas

Je ne bouge pas

Je goûte à cet émoi

Les arômes s’éveillent, sensuels

Les épices tanguent à merveille

Le piment se fait caliente

Sur sa bouche le miel est rosé

Du cumin et je me souviens

La chaleur, mes pommes dans ses mains

Et quand valsent les graines de sésame

Ce paradis de saveurs m’enflamme

Le poivre se mêle au nectar

Ses fruits sur mes étals, je m’égare

Refrain

Solo

Refrain avec surprise finale :

Je ne comprends pas

Mais bizarrement j’aime ça

Ce vertige qui monte en moi

Et qui ne me lâche pas

Je ne bouge pas

Quand soudain devant moi

Ses couleurs m’éblouissent

Dans ses bras je me reglisse

© Tous droits réservés par Ingrid Barbier

Chanson écrite le 19/01/2010 par Ingrid Barbier

J'ose

J'ose (Texte réservé par Plume)

J’ose 
Je mise à nu 
J’étends mes proses sur tes vertus 
 
J’ose 
Je mise à nu 
Je pose ta rose sur mes seins nus 
 
Peu importe le terrain de nos ébats 
Je veux tes mains sur mon état 
Peu importe le refrain qui sonne là 
Je veux ton corps qui valse en moi 
 
Nos âmes 
Désarment, se pâment 
Transies de se vivre 
Le charme 
Agit et parle 
Se mêle au fou rire 
La trame 
De joie les larmes 
Et toujours unis 
 
J’ose 
Je mise à nu 
J’étends mes proses sur tes vertus 
 
J’ose 
Je mise à nu 
Je pose ta rose sur mes seins nus 
 
Tu me lances un regard profond tu me penses 
Et mes jambes s’enroulent à tes hanches 
Tu me vois mes pensées tu les devances 
Et nos corps défient la cadence 
 
Nos danses 
Vive douceur 
Tendre chaleur 
Notre chance 
Ensemble la tenter 
Les craintes les déjouer 
Nos sens 
Jouent les mêmes notes 
Chantent la même ode 
 
J’ose 
Je mise à nu 
Je tends mes dunes et je te hume 
 
J’ose 
Je mise à nu 
J’embrasse, j’enlace, tes yeux émus. 

 

Auteur / Texte : Ingrid Barbier

Compositeur / Musique : David Villa

© Tous droits réservés par Ingrid Barbier

Chanson écrite le 06/01/2010 par Ingrid Barbier

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×